Hospitalisation

Quelles sont les démarches préalables à mon hospitalisation ?

Je demande à la clinique ou à l’hôpital d’adresser par écrit à la SMERAG une demande de prise en charge hospitalière à : SMERAG – Cellule Administrative à l'adresse de mon agence SMERAG.

Ainsi le Centre 617 – SMERAG et/ou la SMERAG (mutuelle) indiquera à l’établissement de santé vos droits et vous fera ainsi bénéficier de la dispense d’avance des frais pour les prestations prises en charge par notre Centre 617 – SMERAG et/ou la mutuelle SMERAG. 

Comment dois-je choisir un établissement de santé ?

En dehors des cas d'hospitalisation d'urgence, je peux me faire soigner dans l'établissement hospitalier de mon choix, aussi bien public que privé. L'essentiel est de donner la priorité à la qualité des soins. Si je ne suis pas déjà suivi en consultation externe par un établissement hospitalier, le plus sage est de demander conseil à  mon médecin traitant. Il saura m'indiquer un établissement ou un service adapté à mes besoins.

Toutefois, je dois savoir que certains établissements pratiquent des tarifs supérieurs aux tarifs en vigueur. Si je choisis ce type d'établissement (une clinique non conventionnée, par exemple), les frais restant à ma charge seront donc plus élevés.

Que dois-je faire dès mon entrée en hôpital ?

À mon arrivée à l'hôpital, et en dehors des situations d'urgence, mon dossier doit être enregistré par le service des admissions. Pour cela, je dois obligatoirement fournir les pièces suivantes :

  • Ma carte Vitale mise à jour et Mon attestation de droits à télécharger sur mon compte My SMERAG,
  • Ma carte ou attestation de complémentaire santé ou mutuelle ou ma prise en charge SMERAG à demander au préalable ou bien l'attestation de mes droits à la Couverture maladie universelle (C.M.U.).

Si je n'ai avec moi ni ma carte Vitale, ni mon attestation de droits à la mutuelle ou à la C.M.U., je peux alors présenter :

  • Mon attestation de droits,
  • Ma prise en charge à demander au préalable à la SMERAG,
  •  Si je suis ressortissant d'un pays de l'Union européenne - Espace économique européen (UE-EEE) ou de Suisse, ma carte européenne d'assurance maladie (CEAM) ou le formulaire E112,
  • Si je viens d'un pays en dehors de l'U.E. : la prise en charge délivrée par mon organisme de Sécurité sociale.

Que dois-je faire une fois mon hospitalisation terminée ?

Après mon arrivée à l'hôpital et l'enregistrement de mon dossier personnel, le service des admissions me remettra un bulletin de situation ou d'hospitalisation. Lorsque je quitterai l'hôpital, l'établissement me délivrera un bon de sortie. Ces deux documents sont à adresser dans les plus brefs délais à l'adresse suivante : SMERAG- Cellule Médicale à l'adresse de mon agence SMERAG

Si je suis étudiant salarié, je dois les adresser dans les 48 heures suivant mon hospitalisation à :

  • La Caisse Générale de Sécurité Sociale de mon département, 
  • Mon employeur, si je suis salarié.

Si mon état de santé ne me permet pas de respecter ce délai de 48 heures, les services hospitaliers peuvent effectuer les démarches nécessaires. 

Quels sont les frais pris en charge par la SMERAG ?

Dans un hôpital public ou une clinique privée conventionnée, les frais liés à l'hospitalisation sont pris en charge à 80% par l'Assurance Maladie (sauf cas particuliers). Si je ne bénéficie pas du Tiers payant, je serai remboursé après envoi à la SMERAG du bon de sortie remis par l'établissement de soins lorsque je le quitte. La SMERAG prend en charge également une partie des soins réalisés avant ou après une hospitalisation. Je serai, par exemple, remboursé à 70% lors d'une consultation chez un anesthésiste, avant une opération, et à 60% si j'ai besoin de séances de rééducation après une intervention chirurgicale.

Quels sont les frais qui restent à ma charge ?

À ma sortie d'hôpital, j'aurai à régler :

  • Le montant du ticket modérateur, c'est-à-dire la partie des dépenses de santé qui reste à ma charge après le remboursement de l'Assurance Maladie (20 % des frais d'hospitalisation), ainsi que le forfait journalier,
  • Les éventuels suppléments pour mon confort personnel, comme une chambre individuelle, le téléphone, la télévision, etc.,
  • Les dépassements d'honoraires médicaux.

Toutefois, si j'ai une mutuelle SMERAG, ces frais peuvent être remboursés en partie ou en totalité. Je peux me renseigner auprès de la SMERAG ou sur les Mutuelles SMERAG.

Que se passe t-il si je suis adhérent à une mutuelle SMERAG ?

Si je suis adhérent à une des complémentaires santé SMERAG, toutes les garanties SMERAG : Minimale, Fondamentale et Totale prennent en charge au minimum :

  • Le montant du ticket modérateur (20% de frais d'hospitalisation),
  • Le forfait journalier qui s’élève à 18 euros par jour en hospitalisation médicale ou chirurgicale et à 13,50 euros par jour pour la psychiatrie.

Pour obtenir ces remboursements ou bénéficiez de la dispense d'avance des frais, c'est simple. Il me suffit de :

  • Demander une prise en charge auprès de la SMERAG,
  • Présenter ma carte mutuelle.

Comment dois-je faire si je n'ai pas de complémentaire santé à la sortie de l'hôpital ?

Si je n'ai pas de complémentaire santé, je vais devoir régler :

  • Le montant du ticket modérateur, c'est-à-dire la partie des dépenses de santé qui reste à ma charge après le remboursement de l'Assurance Maladie (20% des frais d'hospitalisation),
  • Le forfait journalier hospitalier...
    Un exemple : Je suis hospitalisé, la Sécurité sociale ne prendra pas tout en charge : après remboursement de la Sécurité sociale, une simple hospitalisation de 3 jours sans intervention chirurgicale coûte en moyenne 450 € ! Avec les complémentaires santés SMERAG, tout sera pris en charge (20% des frais d'hospitalisation correspondant au Ticket modérateur et le forfait journalier à 18 € par jour).

Alors je n'hésite plus, la SMERAG me propose, à partir de 10 € par mois,des complémentaires santé à prix étudiant qui simplifient la vie ! 

Comment dois-je faire si je n'ai pas de mutuelle à cause de ressources insuffisantes ?

Si je n'ai pas de mutuelle et que mes ressources sont insuffisantes pour régler les frais d'hospitalisation qui restent à ma charge, deux recours s'offrent à moi :

  • Déposer une demande de Couverture maladie universelle (C.M.U.) complémentaire auprès de l’Assurance Maladie ou d’une aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS) auprès des organismes concernés,
  • Ou déposer une demande de prise en charge au titre de l'action sanitaire et sociale auprès de la SMERAG, pour obtenir un fonds de Secours auprès de la Caisse Générale de Sécurité Sociale 

Que se passe t-il si je choisis une clinique privée non conventionnée ?

Les cliniques privées non conventionnées sont très peu nombreuses en France. Néanmoins, si je choisis ce type d'établissement, je dois régler la totalité des frais à la clinique. La SMERAG me remboursera ensuite 80 % de mes frais de séjour et des honoraires médicaux, sur la base des tarifs en vigueur.

Attention, les cliniques privées non conventionnées appliquent des tarifs plus élevés que les tarifs en vigueur, les frais restant à ma charge peuvent donc être très importants. Je peux me renseigner auprès de la clinique avant mon admission.

Je n'hésite pas à me renseigner sur le site ameli.fr pour avoir une indication des tarifs que l’établissement pratique, savoir s'il accepte la carte Vitale, etc.